23 Avril 2020

Elégante curiosité

Le Sceau de Salomon multiflore ne ressemble à aucune autre plante de nos sous-bois et lisières. Il arrive dans la deuxième vague de fleurs, juste après les innombrables anémones et pervenches ou encore plus tard en situation moins ensoleillée. S’il occupe moins le terrain, sa silhouette en faux qui émerge des herbes et ses fleurs en tube étonnantes le font reconnaitre de loin et à coup sûr. D’où lui vient ce nom étrange? Semble-t-il de la cicatrice que forme sur le rhizome la tige de l’année précédente, une étoile à six branche. (Sceau de Salomon multiflore, Polygonatum multiflorum)